Ondes scalaires

Ondes scalaires, SWD, Nicolas Tesla, Fréquences de Rife à Rolle, La Côte, canton de Vaud

Ondes scalaires

 
 
 

Le SWD est un générateur d’ondes scalaires composé de 2 antennes, une émettrice et une réceptrice. Il crée un champ d’ondes qui influence le corps énergétique et physique du patient.
L’onde porteuse peut être modulée par des programmes (fréquences de Rife) ou des substances (cristaux, huiles essentielles, homéopathie, fleurs de Bach) posées sur l’antenne.
Les ondes scalaires émises par le SWD permettent à l’information de modifier l’organisme du patient de manière pertinente et efficace, pour améliorer et traiter différents symptômes et maladies décrits ici.

 

Les précurseurs du SWD

Nikola Tesla (1856-1943), le génie aux 700 brevets, parlait d’énergie libre. Une de ses célèbres expériences est d’avoir parvenu à envoyer de l’énergie à travers l’atmosphère depuis une antenne émettrice jusqu’à une antenne réceptrice située à 40km de distance. Cette expérience a été possible par l’utilisation des ondes scalaires. Le SWD agit de façon comparable avec une émission d’ondes scalaires depuis une antenne émettrice jusqu’à une antenne réceptrice.

Georges Lakhovsky (1870-1942) a inventé l’ « oscillateur à longueur d’ondes multiples » qui a donné de remarquables résultats pour le traitement de nombreuses maladies. Il utilisait un courant de 480’000 volts, dangereux, voir mortel en cas de mauvaise utilisation. Son invention ne permettait pas l’ajout d’information dans le puissant champ d’énergie créé. Le SWD pallie à ces 2 défauts. Il l fonctionne sous 2 volts, et il donne la possibilité d’ajouter différents types d’informations propices à la guérison.

Royal Raymond Rife (1888-1971) a découvert un moyen de détruire des virus et bactéries en envoyant différents types de fréquence. Il a ainsi développé des milliers de programmes capables d’influencer, voire de guérir de nombreuses maladies. Il utilisait une machine d’une puissance relativement élevée (400 Watts). Le SWD permet d’utiliser les fréquences de Rife, avec une puissance plus adaptée à l’être humain.

 

Le créateur du SWD

Konstantin Meyl (1952), professeur universitaire allemand de physique et d’électronique appliquée, a ravivé les brevets et inventions de Tesla pour créer le générateur d’ondes scalaires SWD (scalar Wave Device). Ses kits expérimentaux sont utilisés pour la recherche universitaire à travers le monde et ont démontré un rendement surnuméraire (de 1,5 à 12 fois) dans la transmission d’énergie à distance. Cela signifie que l’énergie reçue est supérieure à l’énergie envoyée, et ceci même lorsque le récepteur se trouve dans une cage de Faraday. Pour cette raison Tesla nommait son invention « the magnifying transmitter ». Il a ensuite conçu un appareil à titre thérapeutique, le SWD.

Ondes scalaires SWD Nicolas Tesla Frequences de Rife rolle vaud suisse

 

En pratique

Le patient est allongé sur la table de traitement, au centre du champ d’énergie crée par l’antenne émettrice à sa tête, et l’antenne réceptrice à ses pieds.

Le thérapeute ajoute l’information qui convient au patient : Fréquences de Rife enregistrées dans une tablette électronique ; cristaux, huiles essentielles, homéopathie, fleurs de Bach, posés sur l’antenne.

​Les ondes scalaires émises par le SWD permettent à l’information de pénétrer l’organisme du patient de manière profonde, comme s’il lui était parlé un langage que la biologie du patient peut comprendre.

Les pathologies et symptômes traités avec le SWD se recoupent et complètent ceux de la biorésonance Bicom.

Ondes scalaires

 
 
 

Le SWD est un générateur d’ondes scalaires composé de 2 antennes, une émettrice et une réceptrice. Il crée un champ d’ondes qui influence le corps énergétique et physique du patient.
L’onde porteuse peut être modulée par des programmes (fréquences de Rife) ou des substances (cristaux, huiles essentielles, homéopathie, fleurs de Bach) posées sur l’antenne.
Les ondes scalaires émises par le SWD permettent à l’information de modifier l’organisme du patient de manière pertinente et efficace, pour améliorer et traiter différents symptômes et maladies décrits ici.

 

Les précurseurs du SWD

Nikola Tesla (1856-1943), le génie aux 700 brevets, parlait d’énergie libre. Une de ses célèbres expériences est d’avoir parvenu à envoyer de l’énergie à travers l’atmosphère depuis une antenne émettrice jusqu’à une antenne réceptrice située à 40km de distance. Cette expérience a été possible par l’utilisation des ondes scalaires. Le SWD agit de façon comparable avec une émission d’ondes scalaires depuis une antenne émettrice jusqu’à une antenne réceptrice.

Georges Lakhovsky (1870-1942) a inventé l’ « oscillateur à longueur d’ondes multiples » qui a donné de remarquables résultats pour le traitement de nombreuses maladies. Il utilisait un courant de 480’000 volts, dangereux, voir mortel en cas de mauvaise utilisation. Son invention ne permettait pas l’ajout d’information dans le puissant champ d’énergie créé. Le SWD pallie à ces 2 défauts. Il l fonctionne sous 2 volts, et il donne la possibilité d’ajouter différents types d’informations propices à la guérison.

Royal Raymond Rife (1888-1971) a découvert un moyen de détruire des virus et bactéries en envoyant différents types de fréquence. Il a ainsi développé des milliers de programmes capables d’influencer, voire de guérir de nombreuses maladies. Il utilisait une machine d’une puissance relativement élevée (400 Watts). Le SWD permet d’utiliser les fréquences de Rife, avec une puissance plus adaptée à l’être humain.

 

Le créateur du SWD

Konstantin Meyl (1952), professeur universitaire allemand de physique et d’électronique appliquée, a ravivé les brevets et inventions de Tesla pour créer le générateur d’ondes scalaires SWD (scalar Wave Device). Ses kits expérimentaux sont utilisés pour la recherche universitaire à travers le monde et ont démontré un rendement surnuméraire (de 1,5 à 12 fois) dans la transmission d’énergie à distance. Cela signifie que l’énergie reçue est supérieure à l’énergie envoyée, et ceci même lorsque le récepteur se trouve dans une cage de Faraday. Pour cette raison Tesla nommait son invention « the magnifying transmitter ». Il a ensuite conçu un appareil à titre thérapeutique, le SWD.

Ondes scalaires SWD Nicolas Tesla Frequences de Rife rolle vaud suisse

 

En pratique

Le patient est allongé sur la table de traitement, au centre du champ d’énergie crée par l’antenne émettrice à sa tête, et l’antenne réceptrice à ses pieds.

Le thérapeute ajoute l’information qui convient au patient : Fréquences de Rife enregistrées dans une tablette électronique ; cristaux, huiles essentielles, homéopathie, fleurs de Bach, posés sur l’antenne.

​Les ondes scalaires émises par le SWD permettent à l’information de pénétrer l’organisme du patient de manière profonde, comme s’il lui était parlé un langage que la biologie du patient peut comprendre.

Les pathologies et symptômes traités avec le SWD se recoupent et complètent ceux de la biorésonance Bicom.